Project Description

Les châteaux de Linderhof et de Neuschwanstein sont deux bâtiments royaux construit sous Louis II de Bavière. J’ai eu l’occasion de visiter les deux édifices au cours d’un séjour à Munich. Vous trouverez ci-dessous une courte présentation des lieux, ainsi que quelques images.

CHÂTEAU DE LINDERHOF

La villa royale de Louis II est, parmi tous les bâtiments qu’il entreprit, le seul qu’il put terminer. On y reconnaît l’influence française aux éléments de style rococo exécutés d’après des motifs de l’époque de Louis XV qui se déploient derrière les façades de style baroque. Louis II s’inspira aussi beaucoup du style rococo de l’Allemagne du sud qu’avaient créé ses propres ancêtres et qu’il avait connu dans son enfance à Nymphenburg. Il créa à Linderhof des salons somptueux d’une grande richesse.

Linderhof était autrefois une simple ferme familiale qui fut reprise par le roi Maximilien II, père de Louis II, pour ses jours de chasse. Il modernisa l’intérieur, mais laissa l’extérieur intact. Si le nouveau roi Louis II s’y rendait souvent, c’était plus pour l’isolement que pour la chasse, qu’il détestait par dessus tout, comme la guerre. À partir de 1872, après maintes démolitions, reconstructions et rénovations, le château de Linderhof apparut peu à peu sous son état actuel. En 1873, il fut recouvert de pierres et la toiture fut renouvelée. Les derniers travaux furent achevés en 1885-86.

La chambre à coucher est copiée sur celle du roi de France Louis XIV : une balustrade sépare le lit à baldaquin de l’auditoire censé assister au lever du roi. Louis II détestait la présence de témoins. La salle à manger était équipée d’une plateforme sur laquelle était posée la table. Cette plateforme coulissait jusqu’à l’étage d’en dessous où se trouvaient les cuisines. Ensuite, la table remontait avec le repas ; le roi n’avait donc pas à croiser les serviteurs. Malheureusement, pas de photos car il est interdit d’en prendre à l’intérieur du château. Après avoir visité l’intérieur, nous visitons le parc adjacent.

Ce dernier, un des plus beaux du 19ème siècle, regroupe des éléments du jardin baroque avec ses plans d’eau magnifiques et ceux du style naturaliste des jardins à l’anglaise. Il abrite des bâtiments fascinants comme la maison marocaine, le kiosque mauresque et la grotte de Venus. Celle-ci est une immense grotte artificielle aménagée d’après les indications scéniques de Richard Wagner pour le Ier acte de son opéra Tannhäuser. On y trouve aussi deux décors érigés pour les drames musicaux de Wagner comme la chaumière de Hunding (Ier acte des Walkyries) et l’ermitage de Gurnemanz (IIIème acte de Parsifal). Linderhof était le lieu préféré de Louis II. Un très bel endroit, en effet !

CHÂTEAU DE NEUSCHWANSTEIN

Les travaux sur le terrain à bâtir commencèrent en été 1868. Près de 8 mètres de roches furent déblayées pour faire place aux fondations. La nouvelle route d’accès fut terminée en juin 1869. Selon la tradition de Louis I, on mis dans la première pierre le plan, des portraits du maître de l’ouvrage et des pièces de monnaie de l’époque de son règne. Pendant la construction, on utilisa les moyens techniques et les matériaux les plus modernes. On cimenta les fondations. Les murs sont en briques et seulement recouverts de calcaire.

Le portail fut construit en premier. La fête célébrant la fin du gros œuvre eut lieu le 11 juin 1872 et le bâtiment fut habitable fin 1873. Louis II y résida pendant des années à l’étage supérieur. Le Palas était en construction depuis septembre 1872. La grande salle du trône, souhaitée ultérieurement par Louis II, demanda à cause de l’équilibre statique une technique moderne et fut gainée d’une construction en acier. La fête de la fin du gros œuvre eut lieu le 29 janvier 1880. Les installations techniques et la décoration, à part quelques détails, ne furent terminées qu’à mi 1884. Louis II n’a connu son château que sous forme de chantier. La Kemenate (salle chauffée) et la tour carrée ne furent terminées, toutes deux simplifiées, qu’en 1892.

La visite commence au premier étage du Palas (lieu de résidence seigneurial au Moyen-Age) avec un regard dans les chambres des domestiques, équipées de meubles simples en chêne. Les pièces du deuxième étage restèrent à l’état du gros œuvre et font aujourd’hui fonction de musée. Les appartements et les salles de représentation du roi se trouvent aux troisième et quatrième étages.

La visite se fait de manière guidée obligatoire, pas d’exception. Vous aurez la possibilité de suivre un guide en différentes langues ou avec un audioguide. Votre ticket comportera un numéro et une heure d’entrée spécifique. Impossible d’entrer avant ou après ce moment, soyez donc au moins 20 minutes en avance sur place, en sachant qu’il est parfois difficile de se déplacer si beaucoup de touristes attendent leur tour pour entrer dans le château.

Il est formellement interdit de fumer, de photographier et de filmer dans les deux châteaux, mais malgré cela, la visite fut excellente et très intéressante !