Project Description

Harburg a été mentionnée pour la première fois à la fin du 11e siècle. Son château, une forteresse de pierre médiévale, est restée intacte durant les mille dernières années, épargnée par les guerres et conflits. C’est un des plus beaux attraits d’Allemagne que l’on peut visiter de mi-mars à fin octobre. L’idéal est de coupler la visite du château de Harburg avec celle d’une autre ville très connue et touristique de Bavière, Rothenburg.

C’est lors d’une visite à Munich que j’ai réservé une journée de voyage pour me rendre au château de Harburg le matin, suivi d’une visite de Rothenburg l’après-midi. Nous partons donc de bonne heure de Munich pour arriver un peu plus tard au pied de la colline sur laquelle se trouve le château.

Nous gravissons le chemin pavé pour finalement arriver dans la cour intérieur du château, immense et très jolie.

Nous arrivons juste à l’ouverture du château et sommes les premiers à pouvoir le visiter. Les photos et vidéos sont interdites à l’intérieur, mais rien n’empêche le touriste de passage de prendre des photos depuis les remparts, dont nous allons faire le tour afin d’accéder aux différents bâtiments.

Les intérieurs se composent d’armures et d’armes médiévales très bien conservées, de vieux meubles en bois et de peintures et autres tapisseries. Nous finissons notre visite par la boutique du château avant de redescendre par la ruelle principale pour reprendre notre bus à destination de Rothenburg, où nous mangerons et passerons l’après-midi.

ENTRE REMPARTS ET BÂTISSES MÉDIÉVALES

Rothenburg ob der Tauber est purement et simplement romantique. Aucune autre ville en Allemagne n’ allie de manière aussi saisissante ses vieilles pierres et son histoire vivante. Ici les pierres nous parlent. Elles nous racontent des histoires de rois, d’empereurs, de patriciens, de fiers citoyens libres, des secrets et de la fascination du Moyen-Âge. Son ouverture sur le monde, ses paysages idylliques et les nombreux témoignages d’une histoire de 1000 ans d’âge donnent à la ville une originalité unique au monde et font de Rothenburg une des curiosités internationales de premier plan. Les murs d’enceinte de la ville hérissés de ses 42 tours sont encore praticables aujourd’hui. A l’abri de ces hautes fortifications, on peut profiter d’une halte de rêve au milieu d’un quotidien trépidant. L’église St Jacques, de grand attrait, peut s’enorgueillir de posséder le magnifique retable de Tilman Riemenschneider de première importance sur le plan artistique et historique. Déjà au Moyen-Âge, des foules de pèlerins choisissaient de se rendre dans la superbe église gothique qui accueille une relique, quelques gouttes de sang du Christ, qui promettait la bénédiction divine. De nos jours, aucun voyageur ne reste indifférent à la magie de Rothenburg.

Vous trouverez ci-dessous un résumé des quelques endroits que j’ai pu visiter durant cette demi-journée de visite, le tout agrémenté de quelques photos. Il est à noter que certains endroits, notamment les musées et églises, interdisent la prise de photos ou de vidéos et je respecte ce principe, pourvu que cela soit clairement mentionné.

Hôtel de ville, la Place du Marché et centre de Rothenburg

Le centre de Rothenburg est dominé par le splendide Hôtel de ville inauguré en 1578 avec l’ajout des arcades en 1681. Sur la façade, on peut distinguer les armoiries des Princes électeurs qui élisaient l’Empereur du Saint Empire Romain Germanique. L’ancien Hôtel de ville Gothique qui date de la fin du 13e siècle est relié à l’Hôtel Renaissance par une cour intérieure, la Lichthof. Le Beffroi a la particularité d’avoir été construit en dessus du fronton et qu’il n’a pas de fondations propres. Depuis la place avec son marché le mercredi et le samedi, on peut également voir le Ratstrinkstube et la Fontaine St. Georges, la plus connue des nombreuses fontaines Renaissance de Rothenburg. Cette dernière d’une profondeur de 8 mètres et d’une capacité de 100’000 litres date de 1608 et servait non seulement à l’approvisionnement en eau mais également comme réservoir en cas d’incendie. En toutes saisons, il est recommandé de visiter le musée de Noël de Käthe Wohlfahrt et le musée des jouets et des poupées.

Le mur d’enceinte de Rothenburg ob der Tauber

Rares sont les villes en Europe à posséder des remparts, des tours et portes aussi bien conservés et praticables. Au cours du développement de la ville et de son ascension économique entre le 12e et le début du 16esiècle, à plusieurs reprises le mur d’enceinte fut repoussé plus loin et toujours mieux fortifié avec de nouvelles tours et portes. On peut aisément distinguer ces différentes extensions sur le plan de la ville. La chance de Rothenburg fut qu’elle ne se développa plus dès le 16e siècle en raison de son déclin rapide. A l’exception du mur donnant sur la partie de la ville protégée par la vallée de la Tauber, on peut emprunter le chemin de ronde sur plusieurs kilomètres, à savoir de la porte « Spitalbastei » jusqu’à l’Eglise Saint Wolfgang. Pour éviter une trop longue marche, il est suggéré descendre du rempart à la magnifique porte « Rödertor » pour descendre la Rödergasse en direction de l’Hôtel de ville afin d’apprécier une autre célèbre vue de Rothenburg, la porte du 1er rempart, la Rödertor avec la Markusturm.

Le Plönlein (Porte Kobolzeller et Siebersturm)

Sous le nom de Plönlein (« Petite place ») se cache une des plus pittoresques vues médiévales de toute l’Allemagne. Pour atteindre le Plönlein, descendez la Schmiedgasse depuis la Place du Marché en direction du quartier de l’ancien Hôpital. Avec la Tour Sieber en face et la Porte Kobolzeller au bas de la rue menant à la vallée de la Tauber et au Pont Double, accompagnées des magnifiques bâtisses Renaissance en colombage, on comprend pourquoi Rothenburg est considéré comme la ville médiévale la mieux conservée d’Allemagne. Continuez votre balade en passant sous la Siebersturm dans le quartier de l’ancien Hôpital, le Kappenzipfel construit à l’extérieur des anciens remparts et intégré à la ville à la fin du 15e siècle. Au bout de la Spitalgasse vous atteindrez la Porte de l’Hôpital d’où vous pourrez débuter la balade sur le Mur d’Enceinte de la ville (Possible jusqu’à la Wolfgangskirche).

L’Église Saint Jacques – St. Jakobs-Kirche

Ville protestante depuis la Réforme en 1544, son église principale est celle de Saint-Jacques. Construite depuis 1311, l’église fut consacrée seulement en 1485. Une originalité architecturale est sa construction en dessus d’une rue, on emprunte donc un tunnel pour se rendre sur la Klingengasse (proche du Reichsstadtmuseum). A l’intérieur de l’église vous attendent plusieurs joyaux l’Art médiévale dont le Retable dit du « Saint Sang » réalisé par le célèbre Maître allemand Tilman Riemenschneider pour une relique parvenue à Rothenburg après la croisade, à savoir une goutte du sang du Christ. Cette relique attira de nombreux pèlerins au Moyen-âge. On trouve dans l’église d’autres retables d’exception comme celui de Louis de Toulouse (Riemenschneider) et celui des Douze Apôtres de Friedrich Herlin.

Le Jardin et la Porte du Château – Burggarten & Burgtor

C’est ici que débuta l’histoire de Rothenburg, en effet, « sur la Tauber – Ob der Tauber » un château impérial fut construit en 1142 par le Roi Conrad III d’avant d’être rapidement abandonné à l’avantage du développement de la ville. Son histoire se termine avec le tremblement de terre de 1356 qui l’anéanti. Il ne reste aujourd’hui que le Chapelle Saint Blaise, une salle de réception du roi et non une église à l’époque impériale. Le jardin n’existait pas du temps du château mais en donne l’impression. Le lieu est aussi dominé par la magnifique porte du château avec sa la petite ouverte (trou d’aiguille) qui permettait qu’à une seule personne de passer, sécurisant ainsi l’enceinte du château. Ne manquez en aucun cas la plus belle vue panoramique sur la ville de Rothenburg. Dans la vallée, on peut distinguer une maison surélevée, il s’agit du petit château Toppeler. Une balade dans la vallée en vaut la peine si vous avez le temps.

Klingentor et l’Église Saint Wolfgang (Église des Bergers)

Édifiée entre 1475 et 1493 par une confrérie de bergers à l’extérieur de la ville, l’Église Saint Wolfgang ou Église des Bergers à la particularité d’être fortifié, c’est-à-dire qu’elle possède un chemin de ronde sous le toit et des casemates souterraines. La Maison du gardien abrite le Cabinet de la Danse des Bergers. La Porte Klingen comprend une tour qui faisait office de château d’eau. Depuis cette porte, on peut emprunter sur plusieurs kilomètres le chemin de ronde des remparts de la ville. La partie du mur d’enceinte donnant sur la vallée de la Tauber n’est pas praticable car n’ayant jamais nécessitée d’être plus fortifié de ce côté en pente de la ville.

Véritable musée moyenâgeux à ciel ouvert, voilà comment résumer la ville de Rothenburg or der Tauber ! Avec ses remparts interminables, ses maisons typiques, commerces et restaurants, jardins et musées, il y a quoi occuper le touriste de passage pour quelques jours facilement. Tout est très bien aménagé et mis en valeur, surtout durant les marchés de Noël. Attention toutefois, car le lieu est très connu et ultra-visité durant l’été et la période des fêtes de fin d’année !