Project Description

Gérone est une ville à échelle humaine, mais parée du charme des grandes cités. Faire calmement une balade dans la vieille-ville, en visiter les quelques monuments et les musées, parcourir à son aise rues et places en profitant des services touristiques, de l’offre culturelle, des festivals, des restaurants… Ce ne sont là que quelques-unes de ses multiples attractions !

Le Théâtre-Musée Dalí à Figueres, le plus grand des musées surréalistes du monde, est installé dans une construction du 19e siècle qui fut l’ancien Théâtre Municipal détruit à la fin de la guerre civile. C’est sur ses ruines que Salvador Dalí décida de construire son musée. Une activité à faire si vous êtes amateurs de son art !

PROMENADE DANS GÉRONE

Direction Gérone depuis Barcelone où nous passerons la matinée. Nous commençons par un tour de la cité historique, une des plus intéressantes de Catalogne et passons devant la célèbre Lleona (lionne), un des symboles de la ville.

Il s’agit d’une statue médiévale représentant une lionne grippant sur une colonne. La légende veut que tout bon Gironais partant en voyage ou tout voyageur de passage rentrant chez lui se doit de « baiser l’arrière-train de la lionne » pour que la chance lui sourie. Pas fait, mais ce fut drôle de voir d’autres touristes s’y essayer. Personnellement, je préfère encore jeter une pièce ou deux dans une quelconque fontaine en guise de bonne-fortune. La statue actuelle est en fait une copie, l’original étant conservé au Musée d’Art.

Nous continuons notre visite sur les hauteurs de la ville. Depuis les remparts, nous apercevons le clocher de l’église Sant Feliu.

Nous continuons notre montée jusqu’à la cathédrale, qui se dresse à l’endroit le plus authentique de la Força Vella.

Construite entre les 11e et 18e siècles, elle se compose d’un ensemble de murs et d’espaces de styles différents, du roman (cloître et tour de Charlemagne) au baroque de la façade et du grand escalier. Son élément le plus caractéristique est la grande nef, dont la voûte gothique est la plus large du monde (23 mètres).

Nous redescendons au centre-ville par le Call, le Quartier Juif.

C’est l’une des zones les plus emblématiques de la Força Vella, un labyrinthe de ruelles et de patios où flotte encore le parfum de l’époque médiévale. Il s’agit de l’une des juiveries les mieux conservées au monde et une preuve évidente de l’importance qu’a eue la culture juive à Gérone. Un peu plus bas, nous passons sur la Rambla de la Llibertat, un magnifique espace tout en longueur parallèle à la rivière Onyar et principale artère commerciale et de loisirs de Gérone. Durant la visite, j’ai sympathisé avec un groupe de retraité qui m’invite maintenant aller casser la croûte avec eux. J’accepte volontiers et je passe la prochaine heure et demie à discuter et raconter mes voyages dans un restaurant sur la Place Independència, place de Gérone par excellence et très fréquenté en raison de la présence de nombreux restaurants.

Nous repartons ensuite vers notre point de départ en traversant l’Onyar par un des ponts de la ville et pour admirer les maisons dont les façades aux vives couleurs surplombent la rivière et constituent l’image la plus évocatrice de la ville.

Nous rejoignons notre bus et nous dirigeons vers Figueres, et plus précisément le Théâtre-musée Dalí. La visite de Gérone était sympathique, mais sans plus. Il faut dire que je n’ai pas visité la ville de fond en comble, mais seul le centre historique et ce dernier m’a suffit.

THÉÂTRE-MUSÉE TOTALEMENT SURRÉALISTE !

A notre arrivée sur place, il pleut à torrent. Oublions tout de suite le tour de ville prévu, car 10 secondes dehors équivaut à se jeter habillé dans une piscine. Notre chauffeur, compréhensif, s’arrête donc en face de l’entrée du théatre-musée Dalì et nous courrons nous réfugier à l’intérieur. Nous allons y passer quelques heures totalement surréalistes, c’est le cas de le dire !

Et au lieu de prendre une douche à l’extérieur, c’est un bain… de foule que j’ai fais ! Il y a énormément de monde et le musée étant par endroit très étroit, il est quasi impossible de circuler, voir même de rentrer dans certaines salles. Il y a même des queues interminables pour prendre en photo certaines œuvres du maître, du jamais vu…

Pour résumer, ce lieu est démesuré, étrange et totalement exubérant, à l’image de l’artiste lui-même ! Que l’on aime ou pas Dalì, on ne sera pas déçu par la visite ! Nous repartons en fin de journée pour Barcelone, alors qu’il pleut toujours autant…

HORAIRES

De novembre à février : 10h30 à 18h.

De mars à juin et en octobre : 9h30 à 18h.

De juillet à septembre : 9h à 20h.

Visites nocturnes en août de 22h à 1h.

TARIFS ET INFOS

Billet individuel Espace Dalì + expo bijoux : € 12.-

Les visiteurs sont priés de déposer sacs, parapluies, bagages ou tout objet volumineux à la consigne.

Il est interdit de visiter le musée muni d’un sac à dos, d’un sac à main ou d’une poussette.

Il est interdit de fumer, de manger ou de boire dans le Théâtre-Musée.