Project Description

La Hongrie ne se résume bien sûr pas à Budapest, la capitale. Aussi, j’ai choisi de visiter les quelques grands sites qui jalonnent la courbe du Danube et ses paysages pittoresques, ainsi que d’autres lieux célèbres de l’histoire hongroise comme par exemple Gödöllö, l’ancienne résidence d’été de l’Impératrice Élisabeth (Sissi) et de François Joseph. Vous trouverez donc ci-dessous le résumé de trois journées de voyage dans la campagne hongroise à l’aide de différents tours organisés.

LA BOUCLE DU DANUBE

Nous quittons donc Budapest de bon matin pour nous rendre à Esztergom, une petite ville se trouvant à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, située sur les bords du Danube et entourée de montagnes. Véritable porte septentrionale de la Hongrie, la ville est également reliée à la Slovaquie, plus précisément à la ville de Štúrovo, par le pont Mária Valéria et le Danube marque ainsi une frontière naturelle entre les deux pays.

A notre arrivée, nous nous rendons directement vers le chef-d’œuvre du lieu : la cathédrale-basilique Saint-Adalbert d’Esztergom, la plus grande du pays et siège de l’Église Catholique Hongroise. Nous entamons sans tarder la visite de l’édifice, lieu d’enterrement de célèbres cardinaux hongrois comme l’archevêque primat Joseph Mindszenthy.

La collection religieuse est vraiment impressionnante, il est dit que c’est la plus riche du pays ! L’intérieur dans son ensemble, ainsi que la trésorerie de la basilique et la tombe du cardinal Mindszenthy dans la crypte sont tout aussi remarquables.

Après un tour complet de l’intérieur, nous sortons de la cathédrale et nous dirigeons vers l’arrière cour. Là, une petite place offre une vue impressionnante sur le Danube, frontière naturelle entre la Hongrie et la Slovaquie, que l’on peut rejoindre en empruntant le pont Marie Valérie que l’on aperçoit ci-dessous.

Nous reprenons la route en direction de Visegrád, toujours le long du Danube. A notre arrivée, nous nous dirigerons au sommet de la colline surplombant la ville et profitons alors d’une magnifique vue panoramique sur la célèbre courbe du fleuve et ses alentours.

Nous apercevons également la forteresse médiévale du 13e siècle au sommet d’une colline voisine avant de nous rendre dans un restaurant typique des environs où nous attend un excellent repas traditionnel.

Après le repas, nous reprenons la route une dernière fois en direction de Szentendre, une petite ville baroque d’ambiance méditerranéenne, connue pour sa très belle situation, ses rues étroites, ses places romantiques, ses églises orthodoxes, ses magasins d’artisanat et ses cafés.

Szentendre est aussi connue comme étant la ville des artistes et des arts grâce à ses nombreux musées et galeries. Au cours d’une petite promenade, nous découvrons les curiosités de la ville, comme par exemple la Mairie, l’Église Grecque et l’église catholique qui est le plus ancien monument de la ville. Nous flânons ensuite quelques heures sur place avant de retourner à Budapest en bateau, toujours le long du fameux Danube.

CHÂTEAU ROYAL DE GÖDÖLLÖ

Aujourd’hui, je remonte l’histoire de quelques siècles afin d’admirer le deuxième plus grand palais baroque du monde et le plus grand en Hongrie, le château de Gödöllö. La ville se trouve a 30 km de Budapest, soit une petite demie-heure. Sa plus importante curiosité et ma visite du jour fut un des châteaux préférés de l’Impératrice Élisabeth ou Sissi de son surnom. Nous y passerons quelques heures et profiterons également de visiter le très joli parc adjacent.

Le château de 17.000 m2 a été construit par Antal Grassalkovich au 18e siècle. En 1867, il fut offert à François Joseph et Élisabeth par l’État hongrois comme cadeau de couronnement. Pendant la Seconde guerre mondiale, le bâtiment a souffert de dégâts importants et la plupart de son ameublement fut emporté par les soldats allemands et soviétiques. La rénovation du château commença peu après le changement de système politique et c’est en 1996 que le bâtiment a ouvert ses portes au public.

La politique de l’établissement est très clair : aucune photo ni vidéo à l’intérieur et vous êtes très encadrés à ce sujet. C’est pourquoi à peine la porte franchie, je dois me séparer de mon sac et donc de mon appareil photo. Mais tout cela ne m’empêche pas d’apprécier les différentes collections très intéressantes du château, la plus grande étant consacrée à son histoire et à celle de ses occupants. Dans les nombreuses salles meublées dans le plus pur style du 18-19e siècle se trouvent d’importantes collections de porcelaines et de meubles utilisés par le couple royal, ainsi que de magnifiques peintures que je prends plaisir à admirer !

Pendant la visite, nous faisons évidement connaissance avec l’histoire du lieu et de la vie quotidienne de François Joseph et Élisabeth à Gödöllö, un vrai retour au temps de la monarchie austro-hongroise ! Après avoir visité l’intérieur du château, j’ai le droit de récupérer mon sac pour une petite promenade dans le jardin anglais de 28 hectares, puis je m’accorde une petite pause avec un délicieux café viennois et une excellente pâtisserie hongroise. Un tour par la boutique de souvenirs (qui propose un très grand choix d’objets concernant Sissi) et nous sommes repartis vers Budapest.

KECSKEMÉT ET LA PUSZTA

Nous commençons cette nouvelle journée de visite par un tour à Kecskemét. Cette ville peut être fière de son riche passé : en effet, le peintre Adolf Fényes ainsi que le compositeur Zoltán Kodály sont nés ici. Kecskemét est donc principalement une destination pour les amateurs de culture qui trouveront leur bonheur dans les musées de la ville, tandis que les amateurs d’architecture seront enchantés par les bâtiments du centre-ville. C’est d’ailleurs là que nous nous dirigeons et visitons les curiosités les plus importantes au cours d’une promenade guidée. Citons notamment le Palais „Cifra” richement décoré de style art nouveau, le bâtiment coloré de la Mairie, la Vieille Église, l’ancienne Synagogue, l’Institut Zoltán Kodály, le théâtre néo-baroque József Katona et le plus ancien monument de la ville, l’église Franciscaine du 14e siècle.

En milieu de matinée, nous quittons Kecskemét pour nous diriger vers la « Puszta », la plus grande steppe de terre sèche contiguë en Europe qui s’étend de la ligne du Danube jusqu’à la frontière à l’est du pays. Le caractère du paysage est ainsi déterminé par l’emplacement ici-et-là de terres sodiques, de prairies herbeuses, d’étangs et de marécages. Grâce à la coexistence harmonieuse de l’homme et de la nature, une faune et flore unique et riche a pu subsister dans cette région. Nous nous rendons dans un parc équestre pour assister à un spectacle de chevaux avec les fameux « csikós », les cavaliers hongrois.

Après une escorte de notre bus par un de ces cavaliers, on nous accueille selon la tradition avec un verre de « pálinka », de l’eau de vie hongroise et une « pogácsa », délicieuse pâtisserie salée. Il s’en suit un tour des environs en attelage où nous admirons de plus près la Puszta infinie et sa faune atypique, comme le boeuf gris, le mouton racka, le porc mangalica, le cheval nóniusz, etc.

Après ce tour se tiennent les « Jeux de la Puszta » que nous sommes invités à regarder. Les cavaliers sont divisés en groupes de 5 à 10 personnes et dans un système de rotation, ils passent par différentes stations et relèvent différents défis sur lesquels ils sont notés (par exemple : fouetter le fouet, conduire un chariot, monter sur un âne, lancer un fer à cheval, etc.). Les cavalcades sont impressionnantes et c’est pour nous l’occasion de découvrir leur vie quotidienne et leurs traditions. Après les jeux, nous avons même l’occasion de tester notre adresse au fouet, et c’est bien plus facile à voir qu’à faire !

En milieu d’après-midi, nous sommes finalement conviés à un repas traditionnel accompagné de musique tzigane et de la « csárda », une danse de couple hongroise. Pour une fois dans ce genre de tour organisé, il y a une quantité et un choix de nourriture important et l’ambiance est vraiment sympathique ! Nous repartons finalement vers Budapest en fin d’après-midi.