Project Description

Bienvenue au Lagon Bleu ! C’est le nom de la désormais célèbre station thermale située dans le sud-ouest de l’Islande. Ses eaux proviennent de la centrale géothermique de Svartsengi qui, grâce à un forage à plus de 2 000 mètres de profondeur, puise une eau sous pression (12 bars) réchauffée à 240 °C par l’activité volcanique de l’île. Cette eau alimente ensuite des turbines et permet de produire de l’électricité en plus de chauffer les villes de Grindavik et Reykjavik, rien de moins ! Une fois utilisée, l’eau riche en silice ressort de la centrale entre 30 et 39 °C et alimente directement la station thermale et le lac artificiel de plus de 200 mètres de longueur situé au cœur d’une zone volcanique, au milieu des champs de lave et de lichen.

Cette eau est naturellement riche en sels minéraux, silicates et algues bleu-vert et ce sont d’ailleurs ces dernières qui donnent au lagon sa couleur bleu-turquoise laiteuse et son surnom. L’eau possède des propriétés curatives en ce qui concerne certaines maladies de la peau telles que le psoriasis et l’eczéma. Une clinique pour traiter certaines de ces dermatoses a ouvert en juin 2005 et un agrandissement du site est actuellement en cours (2015). Celui-ci devrait permettre d’agrandir le lagon et ajouter différentes installations de spa ainsi qu’un hôtel. La fin des travaux est prévue pour 2017.

De part sa situation, le Lagon Bleu constitue une étape obligatoire pour les touristes, même si ces derniers ne s’y arrêtent généralement que sur le chemin du retour vers l’aéroport avant de quitter l’Islande, mais ce n’est pas notre cas. La première impression à notre arrivée est étrange : nous faisons face à un grand complexe à l’allure moderne situé au beau milieu d’un champs de lave où rien ne pousse sauf de la mousse. Nous arrivons sur l’immense parking, mais au lieu de suivre le flot des touristes se dirigeant directement vers l’entrée de la station thermale, nous suivons un chemin au milieu des rochers et bordé par de petits bassins.

Nous arrivons finalement vers le fameux lac artificiel et apercevons la centrale géothermique au loin. La couleur de l’eau est franchement magnifique et on se rend bien compte de la teneur en minéraux de cette dernière. Cette aspect laiteux se retrouve aussi dans les eaux de la station thermale. A ce propos, il est temps de se diriger vers l’entrée, car les bus de touristes que nous avons vu arriver sur le parking doivent déjà avoir investis les lieux ! Nous poursuivons donc notre route le long du lac et entrons finalement dans le complexe.

Une fois à l’intérieur, le cadre est très chic et le design sobre mais agréable. Il est temps de passer à la caisse et l’entrée est à EUR 35.-. Toutes les informations indispensables figurent (en anglais) sur le site officiel du Lagon Bleu. Cela peut paraître cher pour un européen, mais n’oublions pas que nous sommes en Islande et donc, une échelle différente des prix s’applique ici. Mais il ne faut pas se leurrer, nous sommes dans un haut-lieu touristique et toutes les occasions sont bonnes pour nous faire passer à la caisse. Rien n’est gratuit ici et cette « sortie à la piscine » pourrait vous coûter très cher ! Pour vous assurer de dépenser un minimum, prenez avec vous une serviette et des tongs, c’est ça de moins à louer sur place.

On nous remet alors un bracelet électronique, notre clé de casier et notre « porte-monnaie » électronique, j’y reviendrai un peu plus bas. Nous rejoignons alors les vestiaires hommes, naturellement séparés de ceux des femmes. C’est très propre et hygiénique, rien à signaler à ce sujet. On dépose nos chaussures à l’entrée du vestiaire, on choisit son casier dans lequel on dépose ses affaires en prenant bien soin de bien verrouiller ce dernier une fois vêtu de son maillot de bain. On passe maintenant par la case douche, obligatoire et de préférence à la mode islandaise, soit tout nu ! Pour les plus pudiques, il y aussi des cabines de douches. C’est un peu le même principe qu’au Japon, on ne se baigne pas pour se laver, mais pour se reposer. Une fois propre, nous entrons finalement dans les bains.

L’eau est d’un bleu-blanc assez opaque et on ne voit rien au travers. Comme il doit être agréable de rentrer dans cette eau chaude alors que le paysage alentours est couvert de neige ! Mais pour cela, il faudra venir en Islande durant les mois d’hiver. Ce qui est moins agréable une fois dans l’eau, c’est l’inégalité du sol. En effet, ce n’est pas une piscine, mais un bassin créé artificiellement dans un champ de lave. Ainsi, le sol est irrégulier et il y a quantité de petites roches et cailloux que l’on ne peut pas distinguer à travers l’eau opaque, d’où la nécessité d’avoir une paire de tongs avec soi. Les bassins sont très grands et disposent ici et là de plusieurs espaces plus ou moins chaud.

Vous aurez tôt fait de voir des personnes porter un masque d’argile et c’est une des rares choses gratuites au sein du complexe. Repérez une des quelques bassines en bois autour desquelles s’agglutinent les touristes, servez-vous de la louche pour prendre un peu d’argile et couvrez-vous en généreusement le visage. Cette « crème » est pleine de minéraux et est très bonne pour la peau, mais attention tout de même si votre peau est plus sensible que la moyenne (sensation de brûlure). Il y a également un bar où vous pouvez commander diverses boissons et charger le paiement sur votre bracelet. A votre sortie des bains, vous scannerez votre bracelet et ferez à ce moment là les paiements nécessaires.

Des membres du personnel se déplacent également pour pour vous faire tester différentes crèmes et pour prendre des photos. Après une bonne heure de baignade entrecoupée de petites pauses sauna/chaise longue, nous sortons des bains, nous douchons, reprenons nos affaires et nous dirigeons vers le restaurant. Juste avant ce dernier, vous trouverez une petite épicerie proposant boissons et repas simples, les toilettes et le magasin de la station thermale vendant différents produits. Vous l’avez compris, ce lagon est exploité au maximum ! Mais cela ne nous empêchera pas de savourer un délicieux repas. Au menu ; soupe de langoustine, morue avec asperges et sauce au beurre et une crème brulée vanille-orange, miam !

Au final, nous avons passé un très agréable moment au Lagon Bleu et c’est le ventre plein et plus que détendu pour nous poursuivons notre journée de visite. L’infrastructure du site est de haute qualité et tout est très propre. Est-ce que cela vaut les EUR 35.- de frais d’entrée ? Je le pense. Il est vrai que si on additionne les diverses dépenses sur place, comme la location de tongs, peignoir, une ou deux boissons et un repas, cela va sans aucun doute saler une addition déjà élevée. A vous de choisir, mais rappelez-vous que les prix sont plus élevés ici que sur le continent, et il faut reconnaître que le service, de qualité et professionnel, va de pair avec le prix. Et puis, n’est-ce-pas amusant de pouvoir se baigner dans ces bassins d’eau chaude d’un bleu laiteux ?

Sachez également que si vous êtes dans les environs dès le mois de juin jusqu’en août, vous pouvez profiter du soleil de minuit, ce dernier ne se couchant plus vraiment à cette époque de l’année. Il fait donc jour quasiment tout le temps et pouvoir profiter de ce phénomène confortablement installé au Lagon Bleu vaut, à mon avis, le déplacement ! En ce qui me concerne, aucun regret et j’y retournerai à chacune de mes visites en Islande ! Pour terminer de vous donner envie, voici la vidéo officielle en anglais du Lagon Bleu. Enjoy !