Project Description

L’éruption du Vésuve le 24 août de l’an 79 a enseveli les deux villes romaines florissantes de Pompéi et d’Herculanum, ainsi que nombre de riches maisons de la région. Depuis le milieu du 19e siècle, elles sont progressivement mises au jour et rendues accessibles au public. Explorez ses demeures, de la plus modeste à la plus majestueuse, découvrez les boutiques, les maisons closes et les bains romains ou ravivez vos souvenirs de latin scolaire pour tenter de déchiffrer les graffitis toujours visibles sur certains murs.

Après un départ de Naples en début de matinée, nous arrivons à Pompéi et entrons directement dans le site qui vient d’ouvrir ses portes. Nous suivons alors un guide expérimenté nous expliquant au fur et à mesure de notre visite l’histoire du lieu.

Pompéi est un établissement opicien du 6e siècle av. J.-C., et Denys d’Halicarnasse assurait qu’Herculanum (Ercolano) avait été fondé par Hercule. Les deux villes passèrent en différentes mains au fil des siècles : Osques, Grecs, Étrusques, Samnites et finalement Romains en 89 av. J.-C., à la suite de la Guerre sociale. Pompéi fut élevé au rang de colonia Cornelia Venera Pompeiana en 89 av. J.-C., tandis qu’Herculanum ne reçut que le statut inférieur de municipium. L’existence de ces deux villes s’acheva de manière soudaine et catastrophique le 24 août 79 apr. J.-C. Toute la zone avait été secouée par un violent tremblement de terre peu de temps avant, et les travaux de reconstruction étaient encore en cours lors de la terrible éruption du Vésuve. Pompéi fut enfoui sous une épaisse couche de cendres et de pierres volcaniques, tandis qu’Herculanum disparut sous un flot pyroclastique de boue volcanique.

Depuis la découverte au 19e siècle des deux villes enfouies, les fouilles ont révélé une bien plus grande partie de Pompéi que d’Herculanum. Le forum principal de la ville est flanqué par un grand nombre d’édifices imposants, comme le Capitole (le temple consacré à la triade divine formée par Jupiter, Junon et Minerve), la basilique et l’un de ses thermes. Non loin de là se trouve l’ancien forum triangulaire avec deux théâtres. Le plus grand des deux, d’origine grecque, a été remodelé pour répondre au goût romain. Parmi les autres édifices, il faut notamment mentionner les Thermes stabiens, construits au 2e siècle av. J.-C. Mais Pompéi doit plus particulièrement sa célébrité à ses maisons, alignées le long de rues pavées.

La plus ancienne d’entre elles est la maison à atrium, entièrement refermée sur elle-même et dotée d’une cour centrale : la maison du Chirurgien en offre un bon exemple. L’attrait exercé par le monde hellénistique poussa à agrandir ce type de maison, à le décorer de colonnes et d’arcades et à la doter de grandes salles destinées à remplir une fonction de représentation. Sous sa forme la plus achevée, ce type de maison romaine, connue dans les villes de tout l’Empire, s’est développé comme un véritable palais, richement décoré et doté de nombreuses pièces, dont la maison du Faune et la maison des Chastes Amants sont de remarquables exemples.

La plus exceptionnelle de toutes les maisons de Pompéi est peut-être cependant la villa des Mystères : cet énorme édifice qui se trouve juste en dehors de l’enceinte s’est développé à partir d’une modeste maison construite au 3e siècle av. J.-C. ; elle tire son nom des remarquables peintures murales de son triclinium, qui représentent des rites d’initiation (les « mystères ») du culte de Dionysos.

Les murs de la ville présentent un nombre considérable de graffitis ; une élection devant se dérouler à l’époque de l’éruption, beaucoup de slogans ont alors été portés sur les murs, aux côtés d’autres inscriptions plus personnelles et souvent grossières.

Nous passerons près de 3 heures très intéressante sur place ! Ce qui m’a le plus marqué, en dehors de la maison de passe plutôt en avance sur son temps, sont les quelques statues à jamais figées des habitants de Pompéi. Plutôt glauque ! Nous allons ensuite casser la croûte dans un restaurant touristique des environs. Ce fut un excellente et très intéressante visite, un retour de presque 2000 ans en arrière le long d’antiques rues pavées. Une demi-journée est juste ce qu’il faut pour visiter les ruines, aussi n’hésitez pas à coupler la visite de Pompéi avec celle d’Herculanum ou du Vésuve ! C’est exactement ce que je vais faire et me dirige à présent vers le Vésuve, où je passerai l’après-midi.

Après une visite à Pompéi, il est en fait logique de se rendre sur le volcan (encore actif) qui a détruit cette cité, Herculanum et les environs. Après notre départ de Pompéi, notre bus suit une petite route sinueuse au milieu de collines douces et couvertes de végétation, trajet insolite dans un décor qui ne laisse pas paraître la présence d’un volcan tout proche. Au détour d’un virage, la couleur de la terre change. Elle est grise et la végétation se fait de plus en plus rare… Le volcan se laisse deviner, mais ne ressemble à aucun autre, tranquille, faussement endormi.

Nous arrivons au parking du site, terminus des véhicules à deux ou quatre roues. Nous passons le guichet d’entrée et commençons l’ascension, bâton de randonneur à la main comme le veut la tradition locale. Après environ 15 minutes de marche, nous arrivons au sommet. Le cratère est surprenant ! C’est seulement à ce moment que le Vésuve se révèle et nous réalisons que nous sommes bien au bord d’un volcan en activité avec fumeroles et pierres ponces ci-et-là…

Nous en faisons le tour en passant par deux cabanes en bois sur le chemin, vendant boissons, snacks et souvenirs en tout genre. Comme la météo est parfaite, on distingue également Naples, sa baie et les environs. Magnifique !

Quelques photos plus tard, nous redescendons vers le parking où nous attends notre bus et regagnons Naples en fin de journée. Ce fut une visite absolument incontournable ! Privilégiez pour cela un temps dégagé, le panorama une fois au sommet n’en sera que plus beau ! La montée peut être rude pour certains, le sol couvert de cailloux s’effritant sous vos pieds, mais le bâton de marche gracieusement prêté juste après le point d’entrée aide bien et la vue sur la cratère et la baie de Naples sera une bien belle récompense !