Project Description

Ce voyage aux Maldives était un de mes premiers voyages effectués en dehors de l’Europe. C’était avant tout pour échapper à la pression de mon premier emploi et pour prendre du repos. C’était également l’occasion de voir si j’étais fais pour ce genre de voyage « doigts de pied en éventail sur une plage à ne rien faire ou presque de la journée ». Est-ce le cas ? Réponse en fin d’article !

Maldives, unique à tous les égards

Fihalhohi, dernière île de Malé Sud et située sur le bord sud-ouest de l’atoll, est l’île que j’ai choisie comme lieu de villégiature aux Maldives. Cette dernière possède une beauté naturelle remarquable avec ses plages immaculées et entourée par une eau cristalline. Elle se trouve à environ 28 kilomètres de l’aéroport de Malé et le temps de transfert à l’hôtel en bateau rapide est d’environ 40 minutes.

Sur l’île, un luxuriant feuillage vert naturel et des centaines de cocotiers ombragées bordent de longues plages de sable blanc couvrant une superficie d’environ 80’000 mètres carrés. Seule une zone limitée de l’île a été développée pour rendre le séjour confortable sans déranger plus que nécessaire la beauté et l’aspect naturel des lieux. Pour toutes les informations indispensables concernant l’hébergement, les repas et les différentes activités proposées sur l’île, je vous renvoie sur le site Internet très complet en cliquant ici. En résumé, le service était excellent, la nourriture très bonne et les activités étaient très nombreuses. Attention toutefois aux voyageurs solo comme moi : vous ne verrez que des couples sur place, ce qui n’est guère étonnant quand on sait que les Maldives sont une des destinations préférées des jeunes mariés.

maldivesmap

Compte-rendu du voyage

C’est fondé : les Maldives correspondent totalement à l’image « carte postale » que l’on s’en fait, avec le farniente sur ses belles plages, l’eau turquoise et ses superbes poissons et le soleil qui, même s’il n’est pas visible, chauffe allégrement. C’est clairement le choix idéal pour se détendre et ne rien faire, hormis de la plongée et/ou du snorkelling. A part cela, c’est tout : vous êtes sur une île au milieu de l’océan indien ! J’ai passé 10 jours sur place, mais vers la fin, je commençais sérieusement à m’ennuyer. J’ai passé le plus clair de mon temps à parcourir les récifs de long en large, car je ne suis pas un grand fan du transat… Rester une journée à lire ou dormir sur une chaise longue est quelque chose que je ne peux simplement pas faire et ce n’est pas faute d’avoir essayé !

Quant au resort, c’est du haut de gamme et malgré que la période de mon voyage tombait pendant le ramadan, le personnel était aux petits soins et toujours disponible. Je me suis rendu compte que ce genre de « voyage passif » n’est clairement pas pour moi, mais c’est plus que reposé que je suis revenu en Suisse après ce séjour. Nul doute que cela a tout de même participé au développement de cette passion des voyages qui m’anime depuis bien des années maintenant !

Galerie