Project Description

Częstochowa est une ville du sud de la Pologne et un grand centre religieux. Métropole archiépiscopale, elle est connue dans le monde entier par le monastère des Pères paulins à Jasna Góra, où se trouve l’image miraculeuse de la Vierge de Częstochowa, l’icône de la Madone Noire. Częstochowa est un centre de pèlerinage de rang mondial : le sanctuaire est visité chaque année par 4 à 5 millions de pèlerins qui viennent de plus de 80 pays.

Pieskowa Skała (« le rocher du petit chien » en polonais) est un château situé dans le village de Sułoszowa à 27 km au nord de Cracovie. La première mention de ce château apparait en 1315 dans un document en latin du roi Ladislas Ier de Pologne sous le nom de « Castrum Peskenstein ».

MADONE NOIRE ET CHÂTEAU PERDU DANS LES COLLINES

Ayant une journée libre après avoir visité Cracovie, j’en ai profité pour visiter une attraction d’un tout autre genre, Częstochowa ou plus précisément son sanctuaire de Jasna Góra. C’est un centre de pèlerinage marial renommé tout particulièrement en Europe centrale et orientale. Bien avant le 20e siècle, il attirait annuellement des foules de plusieurs de centaines de milliers de personnes chaque année. Nous sommes donc partis de bon matin de Cracovie pour visiter l’immense complexe religieux et les édifices le composant.

La basilique du monastère de Jasna Góra abrite l’icône célèbre de la Madone noire de Częstochowa. Le monastère est occupé par une congrégation de frères Paulins. L’appellation de «Madone noire» est à distinguer des vierges noires, sculptures romanes du Moyen Âge occidental méditerranéen. La Czarna Madonna est une icône peinte par Saint Luc, et son surnom « Czarna », « noire » en polonais, provient de l’assombrissement au fil du temps de la peinture utilisée à l’origine. L’icône installée en ce lieu par Władysław Opolczyk (Ladislas d’Opole) en 1382 se reconnaît facilement aux «balafres» sur la joue droite de la Vierge, souvenirs du pillage du sanctuaire par des bandits hussites le 14 avril 1430, jour de Pâques. Elle fut restaurée à la cour du roi Władysław Jagiełło (Ladislas Jagellon). Souvent copiée et reproduite, la Madone noire de Częstochowa est l’un des symboles catholiques les plus importants en Pologne.

De nombreuses églises dans le pays ou à l’étranger en possèdent des reproductions plus ou moins imposantes. La visite dure environs 3 heures et les photos ne sont autorisées qu’à certains endroits. Après quoi, nous allons manger dans un restaurant à proximité. Częstochowa, c’est un peu l’équivalent polonais de Lourdes. Toutefois, il n’y a pas ici de marchands de breloques et autres babioles. L’endroit est incroyable, tout est beau, voir magnifique et d’une très grande propreté. Ne manquez pas la visite de l’église avec la Madone Noire ainsi que les nombreux autres musées alentours, comme Lech Walesa. Bien que non-croyant, j’apprécie à sa juste valeur la possibilité de visiter de tels endroits. Sur le chemin du retour à Cracovie, nous passons par le château de Pieskowa Skała.

L’actuel château, construit par Casimir III de Pologne, est un des plus célèbres exemples de l’architecture défensive de la Renaissance polonaise. Il fut édifié dans la première moitié du 14e siècle et faisait partie intégrante de l’ensemble des fortifications appelé « Orle Gniazda » le long du Jura cracovien entre Cracovie et Częstochowa. Le château a été rénové et donné par le roi Louis Ier de Hongrie en 1377 à Piotr Szafraniec de Łuczyce, mais sa famille n’a acquis les pleins droits de propriété qu’en 1422 par le roi Ladislas II Jagellon, en reconnaissance des services accordés par Piotr Szafraniec lors de la bataille de Grunwald. Le château a été reconstruit dans le style maniériste entre 1542 et 1544 par Niccolò Castiglione avec la participation de Gabriel Słoński. L’avant-corps au-dessus de la porte est un ajout du 17e siècle. Le dernier propriétaire dans la famille Szafraniec fut Jędrzej, fils de Stanisław, qui mourut sans enfant en 1608.

Après sa mort, le domaine fut la propriété de Maciej Łubnicki, puis de la famille Zebrzydowski. En 1640, Michał Zebrzydowski construit les bastions avec la porte baroque et une chapelle. Le château changea ensuite maintes fois de propriétaire au fil des siècles. En 1903, il est acheté par la société Pieskowa Skała, dirigée par Adolf Dygasiński et a depuis été minutieusement restauré par l’État polonais.

Cette visite constitue finalement une très belle halte sur le chemin du retour à Cracovie depuis Częstochowa. La visite du château était très agréable et les nombreuses pièces accessibles valent le déplacement, même si photos et vidéos sont interdites. Après quelques heures sur place, nous reprenons la route pour Cracovie.