Project Description

Ces mines sont des mines de sel situées dans le village de Wieliczka, près de Cracovie. Exploitées depuis le 13e siècle, elles comprennent neuf niveaux et 300 km de galeries. Elles sont gardées à une température de 14 degrés Celsius et les fissures dans les murs sont vérifiées ainsi que les composantes dans l’air pour éviter les explosions. C’est la plus ancienne mine de sel d’Europe encore exploitée à ce jour. Elle abrite aujourd’hui un centre de conférences de plus de 1000 places permettant d’organiser des spectacles et des compétitions sportives à 125 m sous terre, ainsi qu’un musée. Enfin, à plus de 200 m sous terre se trouve un sanatorium. Le musée se trouve a 135 mètres de profondeur et des visites sont organisées toute l’année.

HORAIRES ET TARIFS

Horaires

1er avril au 31 octobre de 7h30 à 19h30 / 2 novembre au 31 mars de 8h à 17h.

Tarif

59 PLN (CHF 17.-) – Ajouter 10 PLN (CHF 2.90.-) pour obtenir l’autorisation de prendre des photos ou filmer.

INFORMATION

  • La visite, avec le Musée des Mines de Sel de Cracovie, prend environ 3 heures et se fait toujours en compagnie d’un guide.
  • Il faut se munir de vêtements chauds. La température sous terre varie entre 14 et 16 degrés.
  • Pendant l’itinéraire, il faut franchir environ 800 marches, dont 360 au départ de la visite. Il est donc nécessaire de prendre des chaussures confortables.
  • Pour prendre des photos ou filmer, il faut acheter un permis au guichet.
  • Dans la mine, il est interdit de fumer et d’utiliser toute source de feu.

A 135 MÈTRES SOUS TERRE

Suite à ma visite d’Auschwitz-Birkenau le matin, je ne souhaitais pas finir la journée sur une note si tragique. Aussi, sur le chemin du retour à Cracovie, je m’arrête au village de Wieliczka, connu pour ses célèbres mines de sel.

Légende de la découverte de la mine

Cette légende raconte qu’une jeune princesse hongroise prénommée Kinga reçut du prince polonais Boleslas une magnifique bague de fiançailles qu’elle laissa tomber par mégarde dans un puits, à proximité d’une mine de sel que lui avait offerte son père le roi Béla, juste avant qu’elle ne se mette en route pour ses noces. Un peu avant de parvenir à Cracovie, le voyage étant long et harassant, le cortège s’arrêta une dernière fois. Ne trouvant pas suffisamment d’eau pour désaltérer ses gens et ses bêtes, la princesse ordonna de creuser un puits là où elle se trouvait, près du village de Wieliczka. C’est alors que l’un des hommes sentit en creusant qu’il atteignait quelque chose de très dur : il remonta un gros bloc de sel, à l’intérieur duquel scintillait la bague de fiançailles perdue. Une autre légende veut que des lutins viennent secrètement aider les mineurs, les protégeant des inondations et des éboulements, ce qui explique la présence de nombreux lutins sculptés dans le sel un peu partout dans la mine.

De superbes chambres taillées dans le sel, des lacs souterrains extraordinaires, de majestueuses charpentes et des sculptures uniques en leur genre. Près de 3 kilomètres de galeries sinueuses, 360 marches à faire en descendant à 135 mètres sous terre et 440 autres le long du parcours… Il n’est pas étonnant si jusqu’à aujourd’hui, pas moins de 36 millions de touristes venus du monde entier en quête d’aventures aient succombé aux charmes du trajet touristique dans les mines.

L’aventure commence dans le puits Danilowicz. C’est ici que nous autres touristes faisons la connaissance de notre guide qui nous parlera de l’histoire et des secrets de la mine, façonnée par les forces de la nature et du dur labeur de plusieurs générations de mineurs. En descendant les 360 premières marches de plus en plus bas, nous découvrons des endroits insolites où les roches salines ont dû céder à la puissance des mains humaines. Nous admirons également différentes machines et instruments miniers.

Un peu plus loin, nous découvrons également un autre aspect tout particulier de la mine, En arrivant vers la moitié du trajet, nous pouvons admirer la merveilleuse chapelle consacrée à la princesse Kinga (Cunégonde), ornée d’œuvres d’art uniques en leur genre et entièrement en sel (qu’il s’agisse du sol, des reliefs, des statues, des sculptures ou même des lustres). De nombreuses scènes bibliques sont représentées (comme la fuite en Égypte, le miracle de Cana, l’ordre d’Hérode, le massacre des Innocents, le Christ enseignant dans le temple, saint Thomas l’incrédule, la Cène, le Christ crucifié) et on y trouve également une crèche de Noël avec tous ses personnages. Cette œuvre unique au monde est ce qui valut à la mine d’être inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1978. La mine fut visitée par de nombreuses personnalités, telles que Jean-Paul II, Javier Solana ou encore George Bush.

Nous poursuivons la visite et rêvons en entendant les compositions de Frédéric Chopin sur les bords d’un des lacs salins. Et pour terminer, après avoir goûté aux spécialités de l’Auberge souterraine, nous remontons à la surface de la terre en prenant un ascenseur minier.

Après une visite à Auschwitz-Birkenau des plus éprouvantes émotionnellement, voir ces Mines de sel aura tôt fait de me changer les idées. Cet endroit est un incontournable lorsqu’on visite Cracovie. Les visites sont bien organisées et il y a en a même en français ! La chapelle est tout simplement magnifique et certaines cavités façonnée par la nature elle-même sont tout simplement extraordinaires ! Petit bémol : victime de son succès, la mine accueille énormément de touristes et les visites guidées s’enchainent rapidement, on n’a ainsi pas toujours le temps de « flâner »…